Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 11:22

LONDRES, 27 mars (Reuters) - Les volumes de transactions de fusions-acquisitions (M&A) ont chuté d'un tiers dans le monde au premier trimestre, la crise financière ayant contrecarré de nombreux projets et paralysé les sociétés privées d'investissement à l'origine de nombreuses opérations. 
Selon des données publiées par Thomson Reuters vendredi, l'activité du secteur n'a jamais été aussi faible au premier trimestre depuis six ans en dépit de plusieurs sauvetages de banques et de deux méga-fusions dans le secteur pharmaceutique représentant un montant total de 110 milliards de dollars (81,2 milliards d'euros), soit un quart de la valeur en dollar de l'ensemble des transactions. 
Selon des banquiers, l'environnement devrait rester difficile jusqu'à ce que le marché du crédit se détende, que les bourses se stabilisent et que les perspectives s'améliorent, permettant aux acquéreurs d'avoir une meilleure visibilité sur les résultats. 
"Il y a un manque de confiance dans les valorisations et un manque de crédit", diagnostique Ian Hart de Citigroup. 
"Les dirigeants sont très prudents et ont pour priorité de voir leur groupe surmonter la crise", ajoute-t-il. "Un jour viendra où les gens auront le sentiment que c'est le bon moment pour agir mais ils ne ressentent aucune urgence". 
Pour David Livingstone de Credit Suisse, l'activité M&A demeure très dépendante des perspectives économiques. 
"Il y a globalement un manque de confiance pour réaliser des opérations stratégiques ainsi qu'une dislocation persistante des marchés du crédit. Nous nous attendons à ce que cette situation persiste plus ou moins jusqu'à la fin de l'année", explique-t-il. 

MORGAN STANLEY DÉTRÔNE GOLDMAN SACHS 
Le secteur pharmaceutique a connu son trimestre le plus chargé depuis dix ans avec le rachat de Wyeth
Le secteur financier a également été particulièrement actif avec le sauvetage de la banque Lloyds Banking Group  par le Trésor britannique pour un montant de 22,3 milliards de dollars, la troisième plus grosse opération du trimestre. 
L'aide accordée par les autorités britanniques à Royal Bank of Scotland, répartie en plusieurs tranches, représente par ailleurs quatre des dix plus importantes opérations répertoriées. Elle a atteint au total 47,8 milliards de dollars. 
Dans l'ensemble, les fusions et acquisitions réalisées avec le soutien de l'Etat ont plus que triplé au premier trimestre pour atteindre 130 milliards de dollars, en raison notamment des sauvetages de banques. 
Selon les données collectées par Reuters, les opérations réalisées par le gouvernement ou par des entreprises soutenues par l'Etat ont dopé un marché des M&A déprimé et représenté 30% de l'activité du secteur. 
En conseillant Wyeth, Schering Plough et RBS, Morgan Stanley a ravi la place de numéro un des banques conseils en fusions et acquisitions à son grand rival Goldman Sachs qui a reculé à la quatrième place. 
De 2005 à 2007, Morgan Stanley avait terminé deuxième derrière son concurrent avant de dégringoler à la cinquième place en 2008. 
Concernant plus spécifiquement le marché français, les volumes de transactions ont poursuivi leur chute au premier trimestre avec une baisse de 45% par rapport à la même période en 2008.

Repost 0
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 10:23

Optimisation des Fusacq

Et maintenant ?

 

J’ai défini mes objectifs en fonction desquels j’ai arrêté une ou plusieurs stratégies de manière à avoir un maximum de choix dans ma cible de FUSACQ.

 

Maintenant, il est temps d’être purement nombriliste ;o).

 

Je vais examiner mes capacités à procéder à une M&A.

 

Pour cela, je vais regarder un certain nombre de choses, outre bien sûr les aspects financiers (que nous n’aborderons pas ici) :

  • Mes tableaux de bord sont-ils adéquats ?
  • Mon organisation est-elle prête ?

Ce ne sont bien sûr que deux exemples parmi les contrôles à effectuer.

 

Généralement, et c’est ce qui, en majorité conduit à l’échec des M&A, on ne se préoccupe pas ou peu de ces points. Or ceux-ci sont dimensionnant.

 

Lire la suite...

Repost 0
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 07:33

Objectifs et FUSACQ

Si je décide de procéder à une opération de croissance externe, c’est en fonction de mes objectifs d’entreprise. Ensuite je déciderais d’une stratégie.

Attention : réaliser une croissance externe n’est pas un objectif en soi, il s’agit simplement du moyen  mis en œuvre pour répondre à un objectif.

Deux exemples simples d’objectifs, parmi ceux existant :

1.       Augmenter mes parts de marché

Mon objectif est donc de racheter un concurrent direct qui œuvre strictement dans le même périmètre que moi.

Il s’agit d’une approche purement quantitative, puisque je reste dans mon domaine métier, mais que je rachète une base de clients afin de la consolider avec la mienne.

2.       Conquérir un nouveau segment de marché

Dans ce cas, mon objectif va être de racheter une société commercialement complémentaire à la mienne. Par exemple, je fais exclusivement du B2C et je voudrais pénétrer le marché du B2B.

Mon objectif est qualitatif puisque je veux intégrer une nouvelle cible. 

Volontairement, je n’ai choisi que deux exemples triviaux, mais représentatifs. 

On perçoit cependant, intuitivement, l’impact de ces objectifs sur la stratégie de FUSACQ.

Lire la suite...

Repost 0
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 10:07

Nous connaissons tous les chiffres liés aux échecs de M&A, aussi n’en citerais-je que deux : ces échecs ont coûté 12,5 Milliards d’euro en Europe sur l’année 2008 et menacent chaque année plus d’un million d’emplois.

Les causes de ce sinistre sont connues, mais généralement mal maîtrisées :

  • Mauvaise préparation de l’acquéreur,
  • Mauvaise évaluation de la cible,
  • Problèmes humains.

Le gouvernement français a lancé une grande campagne d’aide à la reprise (dite FUSACQ/FUSAQ ou M&A) via notamment un accompagnement par l’APCE, OSEO, et quelques autres organismes.
Aussi louables soit-il, ces efforts ne ciblent pas les véritables racines du problème.
Dans la suite de cette discussion, nous ne nous préoccuperons que du cas des PME, en particulier des PME de plus de 100 collaborateurs.

Première partie : la préparation de l’Acquéreur

Lire la suite...

Repost 0

Présentation

  • : Le blog des FUSACQ (FUSACQs ou FUSAQ ou M&A), et de la Gouvernance, par L.M.
  • Le blog des FUSACQ (FUSACQs ou FUSAQ ou M&A), et de la Gouvernance, par L.M.
  • : FUSACQ, FUSAQ, FUSACQS, M&A, Organisation d'entreprise, Fusion, Acquisition, Urbanisme des systèmes d'information, TPE, PME, économie, gouvernance, architecture d'entreprise, urbanisme d'entreprise
  • Contact

Recherche