Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /


La mise en oeuvre de la gouvernance d'entreprise par le biais de la valeur partenariale tient en un seul terme: "Urbanisme d'Entreprise" (UE ou EU).

"Mais qu'est-ce que c'est que ce bidule?", me direz-vous.

Très bonne question, merçi de l'avoir posée...
Pour y répondre, je vais faire appel à un autre "bidule":
Depuis quelque temps, on parle beaucoup de "l'Architecture d'Entreprise" (AE ou EA). J'y ai moi-même été formé par l'Ecole Centrale de Paris (CEISAR).
Pour être le plus succinct possible, l'objectif de l'AE est d'ériger le changement en modèle de gouvernance du Système d'Information.
Bon, j'arrête le langage de consultant.
Concrètement, il s'agit d'anticiper sur les besoins métier pour piloter par anticipation les évolutions du SI en ayant connaissance de la stratégie et de la tactique (objectifs intermédiaires) de l'entreprise.
Ceci implique un couplage fort entre la Maîtrise d'Ouvrage (MOA), autrement dit les métiers, et la DSI, c'est à dire la Maîtrise d'Oeuvre (MOE).
En effet, en règle générale, l'évolution de l'entreprise est freinée par deux facteurs majeurs:
- la scission MOA/MOE qui fait que les évolutions à venir (moyen/long terme) ne sont pas forcément connues par la DSI, qui ne peut donc qu'être réactive, donc avec un temps de latence qui bride les performances de l'entreprise, et non pas proactive, donc soutenant la croissance de l'entreprise
- la latence de la DSI est elle-même liée à plusieurs facteurs: le niveau d'organisation du SI, la complexité de l'entreprise, la complexité du projet, ...
Les moyens sous-jacents de l'Architecture d'Entreprise sont donc, entre autres:
- une meilleure intégration MOA/MOE qui permet de détecter les projets de changement, par anticipation
- une organisation pérenne du Système d'Information
- un modèle de gestion du changement
- une gouvernance du SI
Tout ceci s'appuie sur des modèles tels COBIT et TOGAF, auxquels on peut adjoindre ITIL et CMMI. Bon j'arrête là les gros mots...

"Bon, j'ai à peu près compris pour l'Architecture d'Entreprise, mais l'Urbanisme d'Entreprise, c'est quoi?"
Tout simplement, on remonte d'un cran:
- l'architecture d'entreprise concerne le modèle de changement DANS l'entreprise
- l'urbanisme d'entreprise concerne le modèle de changement AUTOUR de l'entreprise, c'est à dire avec les parties prenantes
On peut faire une analogie simple avec le BTP:
- l'architecte oeuvre sur un bâtiment (l'entreprise) sur demande d'une Maîtrise d'Ouvrage (commanditaire)
- l'urbaniste définit l'organisation des zones urbaines (parties prenantes), en fonction des évolutions de l'écosystème

"Aïe, aïe, aïe, prise de tête!"

Non, c'est tout simple.
Par exemple:
Un changement de règlementation impacte le métier d'un fournisseur, donc sa facon de travailler (ses processus), ou sa quantité de livrables par unité de temps, ou les informations échangées.
Si ce fournisseur ne vous avertit pas à temps de ce changement, vous-même ne pourrez pas prendre les mesures nécessaires, et encore moins avertir à temps les autres parties prenantes (clients, partenaires, etc...).
Pendant un certain temps, vous serez donc en décalage avec vos concurrents qui , eux, auront su prendre les mesures adéquates en temps et en heure.
Plus grave, vous pouvez avoir à payer des pénalités ou des amendes indirectes dans le cas d'un changement de réglementation par exemple.

Contrairement à l'Architecture d'Entreprise, l'Urbanisme d'Entreprise ne se préoccupe plus uniquement du SI, mais s'intéresse à l'intrication entre parties prenantes.
Selon cette optique, l'Urbaniste d'Entreprise n'est pas une simple boîte aux lettres, mais il détermine les changements à appliquer aux diverses fonctions de l'entreprise, et non pas à la seule DSI, et il pilote, entre autres, les Architectes d'Entreprise.
Dans cette mesure, l'Urbaniste d'Entreprise agit sur toutes les fonctions des parties prenantes, même indirectement.

Je ne prendrais pas de gands:
l'Urbaniste d'Entreprise est le seul à pouvoir maintenir la cohésion de la société et la profitabilité de l'entreprise. En effet, si l'entreprise ne sait pas se transformer en fonction des évolutions de son environnement, alors elle ne peut pas survivre.
Nier que l'écosystème évolue et demande des transformations internes à l'entreprise en collaboration avec ses partenaires revient à créer une monade, c'est à dire un "tout" qui n'a pas d'environnement.
Ne pas tenir compte des évolutions de ses partenaires, ou plus largement des parties prenantes, conduit une entreprise à stagner, puis fatalement à régresser et disparaître à terme.

Cette fonction n'est pas simple à mettre en oeuvre car elle demande l'établissement d'une synergie entre parties prenantes.
Le monde actuel fait que nous sommes tous dépendants les uns des autres. Un changement qui impacte une des parties prenantes peut avoir un effet crucial ailleurs (effet papillon).
Mettre en place un Urbanisme d'Entreprise est donc un bonne pratique de Gouvernance.

L'entreprise flexible, donc réactive aux changements de son environnement, et nécessairement profitable, a donc besoin de deux supports, mutuellement complémentaires:
- L'Architecte d'Entreprise qui se préoccupe des évolutions du SI en fonction des évolutions métier
- L'Urbaniste d'Entreprise, dont le rôle est de transformer l'entreprise en fonction des évolutions de son environnement.

(Oui, je sais, je n'ai pas encore répondu à la question clé de l'article précédent, mais nous y arrivons).

La suite au prochain article de fond...

Partager cette page

Repost 0

Présentation

  • : Le blog des FUSACQ (FUSACQs ou FUSAQ ou M&A), et de la Gouvernance, par L.M.
  • Le blog des FUSACQ (FUSACQs ou FUSAQ ou M&A), et de la Gouvernance, par L.M.
  • : FUSACQ, FUSAQ, FUSACQS, M&A, Organisation d'entreprise, Fusion, Acquisition, Urbanisme des systèmes d'information, TPE, PME, économie, gouvernance, architecture d'entreprise, urbanisme d'entreprise
  • Contact

Recherche