Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 17:41

* Pire début d'année depuis 1995 en Europe 

 

* Le marché français résiste et progresse de près de 6%

 

PARIS, 26 mars (Reuters) - Le marché français des fusions-acquisitions a tiré son épingle du jeu au premier trimestre 2010 alors que l'Europe connaissait son pire début d'année depuis 15 ans selon les données Thomson Reuters publiées vendredi.

 

Les transactions annoncées impliquant une entreprise française comme cible ont progressé en volume d'environ 6% au premier trimestre par rapport à la même période en 2009, alors que la chute au niveau européen atteignait 57%, sa pire performance depuis 1995.

 

L'inclusion de l'acquisition d'Areva T&D par Schneider (SCHN.PA: Cotation) et Alstom (ALSO.PA: Cotation) a cependant donné un coup de fouet statistique à la France.

 

L'activité dans l'Hexagone reste néanmoins près de dix fois moindre qu'en 2006, le point haut de la bulle spéculative qui, pour de nombreux économistes, a conduit à la crise financière.

 

La performance du vieux continent contraste fortement avec le dynamisme constaté aux Etats-Unis avec une hausse de 20% et dans la région Asie-Pacifique.

  Avec une hausse de 80%, cette région dépasse d'ailleurs pour la deuxième fois de son histoire le volume constaté en Europe.

 

"Dans l'immédiat c'est encore un peu calme", a indiqué Erwan Barre, un avocat associé au cabinet Paul Hastings, en référence à l'activité en France.

 

"Je pense que ça va reprendre sur le second semestre", a-t-il encore ajouté.

 

La majorité des professionnels interrogés par Reuters en début d'année disait s'attendre à une année 2010 "normale" en termes de volume, loin de la frénésie observée entre 2005 et 2008.

 

Pour eux, l'effondrement des transactions qui a suivi la crise financière est dépassé et l'activité devrait reprendre progressivement.

 

"Tous les ingrédients sont là pour faire revenir les acheteurs, que ce soit les industriels ou les fonds de LBO (leveraged buy-out) Virginie Lazes, associé-gérant chez Bryan Garnier. Un avis partagé par Gonzague de Blignières, le président de Barclays Private Equity France.

 

"Je pense qu'on est vraiment dans un contexte de retour à la normale", a-t-il jugé lors d'une conférence de presse mardi. Les dernières semaines ont été marquées par quelques transactions de taille telle que l'acquisition pour près d'un milliard de dollars par l'américain Schlumberger (SLB.N: Cotation) de Géoservices, un groupe français de services à l'exploration et à la production pétrolière offshore.

 

Plusieurs opérations de capital investissement ont aussi démontré que les banques étaient désormais capables de financer ce type d'investissements.

 

* Pour consulter le tableau du classement des banques d'affaires actives en France, cliquer sur [ID:nLDE62O2B2]

Source (Reuters)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des FUSACQ (FUSACQs ou FUSAQ ou M&A), et de la Gouvernance, par L.M.
  • Le blog des FUSACQ (FUSACQs ou FUSAQ ou M&A), et de la Gouvernance, par L.M.
  • : FUSACQ, FUSAQ, FUSACQS, M&A, Organisation d'entreprise, Fusion, Acquisition, Urbanisme des systèmes d'information, TPE, PME, économie, gouvernance, architecture d'entreprise, urbanisme d'entreprise
  • Contact

Recherche