Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 09:26

A titre personnel, je trouve cette analyse contradictoire intéressante... Alors, optimiste ou négatif? Au vu de l'écosystème actuel, j'aurais plus tendance à privilégier cette dernière vision

---

L’Association Française des Investisseurs en Capital (Afic) et Grant Thornton ont présenté les résultats de leur étude sur l’activité des acteurs français du capital investissement en 2011. Ils tirent la sonnette d’alarme.

En cette période de crise qui se traduit par une raréfaction des capitaux, près de 1 700 entreprises ont été accompagnées par le capital investissement en 2011, soit un record. Plus de 8 sur 10 sont des PME et 90 % sont basées en France. Parmi elles, 752 sont de nouvelles entreprises qui ont bénéficié des 3/5e des montants alloués. Pour Thierry Dartus, associé chez Grant Thornton : « L’année 2011 démontre une fois de plus que le capital investissement reste indubitablement la réponse majeure au financement de la croissance des entreprises ».

Danger d’asphyxie

Pourtant, bien que les capitaux levés progressent de 28 % par rapport à 2010 et atteignent 6,456 milliards d’euros en 2011, ce niveau ne représente que la moitié du record de 2008, et est inférieur de 43 % au rythme de croisière observé entre 2005 et 2008. L’Afic et Grant Thornton redoutent un assèchement des capitaux si la situation perdure. En effet, les intentions d’investissement des fonds ont baissé de 27 % par rapport à 2010. Les FCPR de capital risque, levés auprès d’institutionnels ou d’entreprises, ne représentent dans ce chiffre que 4 % du total des intentions d’investissement. Pire, les montants investis par les FIP et les FCPI ont chuté de 37 % en 2011.

Nette progression des investisseurs étrangers

En revanche, les capitaux levés auprès des investisseurs étrangers ont été multipliés par 3 en 2011, passant d’un quart à plus de 50 % du total de la collecte. Ils se portent particulièrement sur la transmission d’entreprise témoignant ainsi de l’attractivité de la France. Cette évolution est notable pour les compagnies d’assurance et les mutuelles dont la proportion de capitaux levés venant de l’étranger est désormais de 50 % contre 37 % en 2008.

Valérie Froger

Source (Les Echos)

Partager cet article

Repost 0
L. Martinez - dans News
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des FUSACQ (FUSACQs ou FUSAQ ou M&A), et de la Gouvernance, par L.M.
  • Le blog des FUSACQ (FUSACQs ou FUSAQ ou M&A), et de la Gouvernance, par L.M.
  • : FUSACQ, FUSAQ, FUSACQS, M&A, Organisation d'entreprise, Fusion, Acquisition, Urbanisme des systèmes d'information, TPE, PME, économie, gouvernance, architecture d'entreprise, urbanisme d'entreprise
  • Contact

Recherche